La revitalisation de la peau!!! Une nouvelle technique mieux que la mésothérapie ? Et plus efficace que la cosmétique…

Le vieillissement cutané au niveau du visage se caractérise sur le plan esthétique par trois phénomènes principaux :

–          le relâchement cutané dû à la perte d’élasticité;

–          la diminution de certains volumes (pommettes, bouche) accompagné d’une accentuation des plis du visage (ex : sillons naso-géniens);

–          l’apparition de rides et ridules.

Ces modifications cutanées sont en partie dues à une diminution progressive d’un composant de la peau, l’acide hyaluronique.

Les sociétés spécialisées en médecine esthétique ont développé des produits à base d’acide hyaluronique visant à corriger ce vieillissement cutané. La production par biotechnologie d’acide hyaluronique permet de disposer de volumes importants de cette molécule qui peut être injectée sous la peau pour hydrater le derme en profondeur ou corriger (combler) les pertes de volume.

La revitalisation est un dérivé des techniques de mésothérapie. Cette technique consiste à injecter directement dans le derme de l’acide hyaluronique, seul ou associé à des substances revitalisantes telles des vitamines, des sels minéraux, des oligo-éléments et des anti-oxydants…

Le praticien injecte ce produit de façon manuelle ou à l’aide d’un pistolet de mésothérapie. Il peut utiliser la technique en papules ou en rafales, afin de stimuler, régénérer les fonctions vitales de la peau.

Cet apport in situ d’acide hyaluronique dans le derme améliore la tonicité et l’hydratation de la peau.

La revitalisation du visage du cou et du décolleté s’intègre parfaitement dans la prise en charge du vieillissement comme le démontre les études des Docteurs Kerscher [1] et Tordjman [2]

L’avantage de cette nouvelle technique, c’est qu’elle est peu chère (compter environ 100 euro par séance), qu’elle se pratique sous forme de cure deux fois par an en moyenne et qu’elle permet de maintenir une niveau d’hydratation et de tonicité de la peau important ce qui est un facteur de prévention / maintien de la structure de la peau et donc de facto prévention des rides.

Il est conseillé de pratiquer au moins une fois par an en septembre une cure à partir de 30 / 35 ans (après exposition au soleil prolongée) en préventif.

Cette nouvelle technique (et génération de produit) est très souvent utilisée pour les patients en pré/post-ménopause et les résultats démontrés dans les études cliniques sont vraiment encourageants.

Cependant la limite de cette nouvelle technique repose sur le fait que cela n’a pas une action de comblement donc si vous avez des rides trop prononcées le praticien alors pourra pratiquer la technique combinée : injection de produit de comblement  + revitalisation

L’ action d’hydratation de cette technique est beaucoup plus importante que celles des meilleurs produits cosmétiques. Et comme nous l’avons vu, le prix d’une séance parait plus avantageux dans le rapport effet/prix qu’un cosmétique.

Pour résumer:

Ce gel est destiné à réhydrater en profondeur le derme par des injections superficielles, manuelles ou à l’aide d’un pistolet de mésothérapie, en technique papules ou rafales, dans le cadre d’un traitement de réhydratation du derme, de prévention et de traitement des rides par mésothérapie.

Les produits phares associés à cette technique sont

–          RESTYLANE VITAL et RESTYLANE VITAL LIGHT (QMED)

–          REDENSITY I (TEOXANE)

–          NCTF 135 (FILORGA)

–          REVITACARE

Conseil du petit pharmacien :

–          Les produits Restylane Vital ; Restylane Vital Light et Redensity I de par leur concentrations en acide hyaluronique seront les plus efficaces en terme d’hydratation.

–          Les produits Redensity I ; NCTF135 et Revitacare de par leur composition couplée avec des complexes poly-vitaminiques, acides aminés seront quant à eux plus efficaces en terme de tonicité et activateur de la régénération cellulaire.

Références Bibliographiques :

[1] REUTHER, BAYRHAMMER, KERSCHER – EFFECTS OF A THREE-SESSION SKIN REJUVENATION TREATMENT USING STABILIZED HYALURONIC ACID-BASED GEL OF NON ANIMAL ORIGIN ON SKIN ELASTICITY: A PILOT STUDY – Arch Dematol Res. Springer, Sept 2009

[2] TORDJMANN – RAJEUNISSEMENT CUTANE DU DECOLLETE PAR MESOTHERAPIE – J.      Méd. Esth. et Chir. Derm. Vol xxx, 118, juin 2003, 111-118

Publicités

Le vieillissement cutané: qu’est ce que c’est?

Aujourd’hui nous abordons un chapitre sur la dermatologie, et plus particulièrement sur le vieillissement cutané et sa prise en charge.

Le vieillissement cutané

Comme tous les organes, la peau est touchée par le processus de vieillissement. Le vieillissement cutané est la résultante de plusieurs facteurs :

–        Vieillissement physiologique intrinsèque, génétiquement programmé ;

–        Vieillissement dû aux agressions extrinsèques : soleil et rayonnement UV, consommation d’excitants (tabac et alcool), certains polluants de notre environnement (hydrocarbures cancérigènes).

La peau témoigne du vieillissement, mais contrairement aux autres organes, les changements cutanés qui se manifestent au fil des ans sont visibles. Au fil des ans, la peau change en profondeur, elle devient moins souple, moins hydratée, perd sa fermeté et se creuse de sillons. Elle perd en moyenne 6% de son épaisseur tous les dix ans. Cela resterait peu visible si le processus était uniforme. Malheureusement, les différents composants de la peau déclinent de manière inégale.

 

Peau à 6 moisPeau à 30 ans 

Peau à 90 ans

 

Les signes de vieillissement cutané commencent déjà au début de la trentaine, ou même quelques années auparavant.

Au niveau du visage, des lignes minces se dessinent, tout d’abord, entre le nez et la bouche, au niveau des yeux et sur le front.

Les mouvements du visage, constamment répétés, déterminent l’apparition des premières rides d’expression: rides péri-buccales, plis du front, rides de la patte d’oie.

Avec les années, la peau perd de son élasticité et de sa fermeté.

Ce relâchement entraîne la formation des rides. Du fait de la force de pesanteur, ces rides s’orientent vers le bas, comme le montrent les bajoues et les paupières tombantes.

Les modifications histologiques liées au vieillissement cutané

Les rides peuvent se définir comme une fracture de la peau, au sens propre du terme. Il s’agit de modification de la structure composant le derme, qui se relâche.

Le mécanisme du vieillissement cutané, se traduisant par la formation des rides, entraîne des modifications histologiques majoritairement au niveau du derme, mais également au niveau de l’épiderme.

Coupe de peau

Modifications histologiques de l’épiderme :

–        Perte des ondulations naturelles de la jonction dermo-épidermique par disparition progressive des fibres élastiques d’ancrage ; La jonction dermo-épidermique finit par devenir plus rigide et rectiligne ;

–        Amincissement progressif dans tous les compartiments de surface, couche cornée, corps muqueux de Malpighi ;

–        Apparition d’une sécheresse cutanée liée au ralentissement des productions annexielles (sébum, sueur) et accélération insensible de la perte en eau due à la mauvaise qualité des couches cornées superficielles ;

–        Diminution du renouvellement des cellules de l’épiderme (Chez des sujets jeunes, l’épiderme se renouvelle toutes les quatre semaines environ par l’élimination des cellules mortes superficielles. Chez des sujets âgés, ce renouvellement est deux fois plus lent) ;

–        Diminution du nombre de mélanocytes, de cellules de Langerhans, de l’adhésion des cornéocytes ;

–        Dérèglement cyto-architectural ;

Modifications histologiques du derme :

–       Raréfaction progressive des fibroblastes, à l’origine des altérations du tissu de soutien et notamment de la diminution de la production de collagène, fibres élastiques et acide hyaluronique ; le réseau de collagène se densifie (les fibres sont davantage réticulées) ;

–       Atrophie ;

–       Altération vasculaire ;

–       Diminution du nombre des mastocytes et du nombre de terminaisons nerveuses ;

–       Réduction du plexus vasculaire papillaire ;

Ces modifications de la structure de l’épiderme et du derme — aplatissement de la jonction dermo-épidermique, affaiblissement du tissu conjonctif, relâchement de la peau, perte d’élasticité — s’expriment cliniquement par la formation de rides et de ridules.

L’ensemble de ces mécanismes concourent aux phénomènes du vieillissement cutané que l’on constate visuellement. Mais rassurez-vous la science avance et nous verrons les différentes techniques et actions à mettre en place pour limiter ces effets…

Le soleil et la peau

 

Soleil soleil ….. On en rêve depuis un an et voilà nous avons quelques jours devant nous de vacances pour se prélasser au soleil, le bonheur… Oui, mais si on sait apprivoiser ce dernier.

En effet, le soleil souvent décrié mais toujours adoré est si on s’y prépare bien, un allié de poids pour rebooster les « batteries » en berne et se faire une belle peau dorée 🙂

Alors comme l’apprivoiser me direz-vous ? Là encore le petit pharmacien vous propose des astuces simples mais efficaces !

L’héliodermie est une pathologie qui provoque à terme des signes visibles sur le corps et le visage tels que taches, rides, anisotropie (teint terne), résurgence de folliculites (petits boutons blancs) et déséquilibre du derme. Quand on est jeune, nous n’avons que faire de cela… Mais quelques années plus tard, on regrette de ne pas avoir pris en compte les conseils. Donc une clef du succès, quelque que soit l’âge c’est prendre en compte les astuces suivantes :

 

Voici les cinq étapes pour apprivoiser votre ami le soleil :

 

–        Connaitre et identifier son type de peau. Ça c’est primordial car cela vous apprendra à bien choisir les produits adaptés. Pour connaitre son type de peau, un seule échelle internationale existe et est reconnue l’échelle de FITZPATRICK

 

Vous avez un phototype 1 à 3!!! Alors pas d’hésitation : foncez acheter des gélules solaires à base de caroténoïdes type Oenobiol, Furterer, Forté pharma, ou Inneov.

Et vous allez me dire pourquoi ne pas faire un ou deux séances d’UV ? NON catégoriquement, erreur classique de la personne pressée ! Les cabines d’UV ne sont pas qualifiées pour la plupart et ne sont pas régulièrement contrôlées. Au niveau de l’intensité lumineuse de ces machines et du faible encadrement d’utilisation, leur recours est à bannir de votre esprit.
D’ailleurs, le ministère de la santé est en train de se pencher sur cette problématique, aux vues du nombre de cas d’effets secondaires graves relevé (mélasma, brulûres, etc…). La volonté politique souhaite que cette pratique soit encadrée par des dermatologues et que les expositions soient enregistrées et prescrites après diagnostic, ou dans le cadre de  thérapeutique de maladie de peau.

 

–        Préparer sa peau à une exposition au soleil quel que soit son phototype de peau selon l’échelle de FITZPATRICK. Un bon gommage du corps  et du visage avant l’exposition au soleil vous permet d’éliminer les impuretés, les petites peaux mortes et unifiera votre grain de peau et ainsi vous bénéficieriez d’un bronzage uniforme et homogène. Il existe pléthore de produits de gommage mais voici l’astuce du petit pharmacien :

Fabriquer votre propre gommage avec de cristaux de gros sels + huile : prendre un verre de gros sel et 5 cuillères à soupe d’huile (type huile d’olive) dans un saladier. Écraser, avec un pilon, les cristaux pour faire comme une pâte. Sur peau sèche, appliquer avec un gant de toilette votre mixture et masser de façon circulaire. Insister sur les zones des articulations, où la peau est la plus épaisse. Puis rincez-vous abondamment. Vous pouvez utiliser ce type de gommage régulièrement dans l’année sans aucun problème.

 

–        S’hydrater dès le matin sous la douche : et oui l’été on se dénude et du coup certaines zones de la peau sont exposées et pour éviter leur dessèchement une solution, les soins lavants hydratants type

  • Trixera® d’Avène
  • Lipikar syndet® de la Roche-Posay

Ces soins permettent d’hydrater l’épiderme et donc de préparer la peau à  une exposition au soleil.

–        Se protéger au soleil :  Une règle d’or : préférer les  produits solaires ne contenant pas de parfum car les risques de réactions sont importants au soleil.
Le petit pharmacien ne peut que vous recommander d’acheter vos produits solaires dans une pharmacie car ces derniers sont des produits testés selon des contrôles dermatologiques stricts, sont hypo-allergéniques et de plus, vous bénéficiez d’un conseil avisé de professionnel de santé ce qui n’est pas un luxe car c’est de votre peau que l’on parle !

et oui on le dira jamais assez il faut se protéger mais ce protéger utile. Oui utile car le dilemme est là on veut se protéger mais on aimerait bien aussi avoir une peau dorée J Dans ce cadre une solution :

  • utiliser en début d’exposition des produits d’indice 50 et après quelques jours vous pourrez passer à des produits d’indice 30 et en fin de séjour, des produits d’indice 20. N’utiliser pas les produits inférieurs en indice car il sont photosensibilisant et contrairement aux idées reçues ne vous ferons pas un bronzage doré mais vous ressemblerez vite à un petit poulet grillée ou à un luciole J.

Les crèmes recommandés par le petit pharmaciens sont :

  • La gamme Anthélios® de la Roche Posay
  • La gamme Solaire d’Avène
  • Privilégier deux types de produit, un spécifique pour le visage et un spécifique pour le corps. Cela est plus adapté.
  • Appliquer toutes les deux heures vos produits solaires et renforcer l’application à toutes les heures si vous vous baignez régulièrement.
  • Pour les enfants qui ont tendance à rester dans l’eau, mettez leur un petit tee-shirt en coton sur le torse et un chapeau
  • Ne vous exposez pas directement au soleil. Sous un parasol, vous bronzez !!! Ce n’est pas une blague ! Malgré tout si vous adorez lézarder au soleil alors faites-le mais pas plus de 30 minutes et alternez phase à l’ombre, à l’eau et exposer allongée au soleil.
  • Ne vous exposez pas entre 11h et 16h, cela ne sert à rien sauf à faire un concours de coup de soleil et de brulures J. Pendant cette période privilégiez un déjeuner sous l’ombre d’un platane ou d’un murier et une petite sieste réparatrice. C’est tout aussi agréable et surtout cela reposera votre corps et votre peau.
  • Vous pouvez également vous parez de votre plus beau chapeau de paille

 

 

– S’hydrater après le soleil : ça c’est le meilleur des alliés pour parfaire votre bronzage durant vos vacances et pour le prolonger après les vacances. Là aussi, il faut adapter les produits en fonction des zones. Une crème pour le visage et une crème pour le corps.

  • Dans les crèmes pour les corps recommandés par le petit pharmacien, il y a :
    • ATODERM® de Bioderma après soleil
    • Avene après soleil
    • Posthélios® de la Roche Posay

Ce sont des produits assez hydratant avec une texture fraiche et apaisante

  • Pour le visage des crèmes comme
    • Advance Fillers PEAUX SÈCHES® de TEOSYAL car elle contient une haute concentration en acide hyaluronique et en huile jojoba.
    • Hydréane® de la Roche Posay
    • Hydrance® d’Avène
  • Ne pas hésiter à appliquer sa crème après soleil, après sa douche et avant de se coucher en couche épaisse notamment pour le visage.

Et voilà, vous êtes fin prêts pour passer l’été avec le soleil et faire râler vos collègues et amis avec une belle peau magnifiée, dorée à souhait ! TOUT CELA EN TOUTE SÉCURITÉ BIEN SUR !!

Dernière astuce avant de vous quitter, n’oubliez pas d’acheter des gélules solaires à votre retour de vacances car ces dernières vous permettrons de prolonger ce teint radieux que vous avez et cela quel que soit le phototype de votre peau !