Brossage de dents

Pour ce soir, le petit pharmacien vous présente LA BONNE TECHNIQUE de brossage des dents.

Cette technique présente l’avantage de nettoyer toutes les zones dentaires, en réduisant l’impact du brossage sur les muqueuses et les gencives.

Nous vous souhaitons un bon brossage.

Un grand merci à Ipnancy pour la vidéo

Publicités

A quels seins se vouer?

Et voilà vous êtes  en vacances !!!

Vous commencez à bien vous détendre, le soleil est au rendez-vous, la température vous chauffe le cœur et l’âme, mais seulement une chose vous gêne…

Partout autour de vous des décolletés plongeants… Malheureusement pour vous, « petite poitrine oblige », une frustration grandit !!!
De surcroit, quand vous voyez votre partenaire détourner ses yeux dès qu’une fille avec une belle poitrine passe devant lui :-).

L’hiver on vit avec, mais dès qu’arrive la chaleur votre complexe reprend et en plus les vitrines des boutiques vous agressent avec leurs petites robes bandeaux etc…
Alors un sujet, réccurent des magazines féminins, vous revient en tête : « et si je me faisais augmenter le volume de ma poitrine ?»… « Histoire d’arrêter de complexer et d’être mieux dans ma peau. »

En tout premier lieu, il est important de savoir que quelque que soient les solutions évoquées ici, les actes esthétiques visant à l’augmentation mammaire n’en sont pas moins des actes chirurgicaux et le « post-opératoire » est important, contraignant, long et souvent douloureux.

Ainsi donc, voici les techniques disponibles aujourd’hui pour une augmentation mammaire :

–        Les injections d’acide hyaluronique

–        Les implants mammaires

–        L’injection de graisse auto-immune

–        Les cosmétiques

Nous abordons, tout de suite, les injections d’acide hyaluronique. Produit de plus en plus utilisé pour le comblement de rides sur le visage. Un seul produit (Macrolane de la société QMED) a obtenu l’autorisation de mise sur le marché pour des indications de comblements et d’augmentations au niveau du corps et des seins. Seulement depuis septembre 2011,  son utilisation a été interdite en France, dans la zone de la poitrine. Les autorités de santé (ANSM) ont estimé que ce produit pouvait jouer un role de perturbateur à l’imagerie et à la palpation lors d’investigation et de dépistage de pathologies mammaires (tumeur, kystes,…).

Ensuite, La technique la plus ancienne et la plus connue est celle : des implants mammaires.
Et oui depuis le début des années 70, les implants mammaires existent !!!
Mais rassurez-vous, les techniques et les implants ont évolué constamment, et notamment depuis les années 2000. Désormais, le galbe de la poitrine après opération est plus naturel et les formes d’implants sont totalement adaptées à votre morphologie.
Classiquement, on définit deux types d’implants mammaires :

  • les rondes et
  • les anatomiques.

Les rondes vous ferons une poitrine d’adolescente, assez haute et comme l’indique le nom sont rondes.
Les anatomiques ont une forme profilée qui s’adapte à la morphologie de la femme. Ainsi, vous aurez des seins en forme de poire en laissant une poitrine plus naturelle avec un galbe progressif. Les opérations avec ce type de prothèses restent minoritaires (représente 15 % des opérations) et ce pour deux raisons : la demande des patientes et la technique d’implantation qui est plus technique.

Ces implants peuvent avoir deux types de textures :

  • lisses,
  • dites « texturées »

Selon l’analyse des publications et du retour des cas de matériovigilance, les prothèses ayant une surface lisse présenteraient moins de risques d’effets secondaires.

En troisième point, après la texture et la forme, il y a « le toucher ».
Et oui cela est considérer comme important pour le choix d’une prothèse mammaire !!!
il faut penser aussi à cela 🙂 !
Deux  solutions, soit les implants pré-remplis de gel de silicone, soit les implants gonflables (que l’on remplit lors de l’opération avec du sérum physiologique).
Les implants en gel de silicone jusqu’en 2000 étaient ceux que l’on implantait systématiquement, en France. Désormais sont arrivés sur le marché, les implants gonflables. Ces derniers présentent un côté pratique car le chirurgien adapte le volume lors d’intervention. De plus, ces implants sont utilisés préférentiellement pour des poitrines étroites.
Les implants en gels de silicone selon les fabricants sont plus résistants (mais à ce jour rien n’est prouvé sur la durabilité car cela dépend des facteurs intrinsèques et extrinsèques)

Enfin le volume, il est primordial d’avoir des implants adaptés à votre morphologie !!!
Oubliez les conseils de votre conjoint (ou de votre entourage) et écoutez plutôt les conseils de votre chirurgien esthétique. Lui seul sait quel volume est le mieux adapté à votre morphologie.
On n’y pense pas assez mais il faut les supporter et beaucoup de patientes se retrouvent avec des douleurs dorsales après opération car le volume était trop important.

L’injection de graisse auto-immune est de plus en plus utilisée !
Alors qu’est-ce que c’est ?
Le but est simple on prélève votre graisse sur une zone précise de votre corps, elle est « filtrée » et réinjectée dans votre poitrine. Le deux en un vous me direz ! Et oui c’est presque cela, car on pratique une liposuccion au niveau de votre culotte de cheval / cuisses ou une abdominoplastie et dans la même opération vous vous retrouvez avec une belle poitrine. Le hic, c’est  le suivi post-opératoire qui est plus long par rapport à une opération avec implants mammaires. La durabilité de l’effet est par ailleurs moindre au niveau de la poitrine,  en moyenne cela dure 5-7ans (dépend du volume injectée). Le coté plus c’est que vous n’avez plus de cellulite ou un ventre plat + une belle poitrine, le deux en un assuré. Mais encore une fois le post-opératoire est lourd.

Les cosmétiques spécifiques pour la poitrine sont assez nombreux, mais attention aux crèmes miracles. Ne vous attendez pas à gagner un bonnet… Ce sont des crèmes destinées à l’hydratation et au raffermissement. Raffermissement renforcé par le massage qui va avec.

Enfin , heureusement certains fabricants de maillots de bain ou de sous-vêtements ont pensé à vous pour faire de votre petite poitrine un joli décolleté. Cela vous permettra peut-être de vous sentir mieux avec votre corps, le temps de la saison, si vous n’êtes pas encore prête à vous faire opérer 🙂

N’hésitez pas à poser des questions  précises sur votre cas au petit pharmacien car il est là aussi pour vous aider et vous conseiller autant que faire se peut dans ce choix. N’oubliez pas que le petit pharmacien à un rôle d’information mais avant tout de conseil.

IL ATTEND VOS QUESTIONS ET VOS COMMENTAIRES!

Le petit pharmacien est à votre écoute et adapte les articles en fonction des demandes des lecteurs donc si vous souhaitez que le petit pharmacien aborde un sujet précis, faites lui en part 🙂 !

Le soleil et la peau

 

Soleil soleil ….. On en rêve depuis un an et voilà nous avons quelques jours devant nous de vacances pour se prélasser au soleil, le bonheur… Oui, mais si on sait apprivoiser ce dernier.

En effet, le soleil souvent décrié mais toujours adoré est si on s’y prépare bien, un allié de poids pour rebooster les « batteries » en berne et se faire une belle peau dorée 🙂

Alors comme l’apprivoiser me direz-vous ? Là encore le petit pharmacien vous propose des astuces simples mais efficaces !

L’héliodermie est une pathologie qui provoque à terme des signes visibles sur le corps et le visage tels que taches, rides, anisotropie (teint terne), résurgence de folliculites (petits boutons blancs) et déséquilibre du derme. Quand on est jeune, nous n’avons que faire de cela… Mais quelques années plus tard, on regrette de ne pas avoir pris en compte les conseils. Donc une clef du succès, quelque que soit l’âge c’est prendre en compte les astuces suivantes :

 

Voici les cinq étapes pour apprivoiser votre ami le soleil :

 

–        Connaitre et identifier son type de peau. Ça c’est primordial car cela vous apprendra à bien choisir les produits adaptés. Pour connaitre son type de peau, un seule échelle internationale existe et est reconnue l’échelle de FITZPATRICK

 

Vous avez un phototype 1 à 3!!! Alors pas d’hésitation : foncez acheter des gélules solaires à base de caroténoïdes type Oenobiol, Furterer, Forté pharma, ou Inneov.

Et vous allez me dire pourquoi ne pas faire un ou deux séances d’UV ? NON catégoriquement, erreur classique de la personne pressée ! Les cabines d’UV ne sont pas qualifiées pour la plupart et ne sont pas régulièrement contrôlées. Au niveau de l’intensité lumineuse de ces machines et du faible encadrement d’utilisation, leur recours est à bannir de votre esprit.
D’ailleurs, le ministère de la santé est en train de se pencher sur cette problématique, aux vues du nombre de cas d’effets secondaires graves relevé (mélasma, brulûres, etc…). La volonté politique souhaite que cette pratique soit encadrée par des dermatologues et que les expositions soient enregistrées et prescrites après diagnostic, ou dans le cadre de  thérapeutique de maladie de peau.

 

–        Préparer sa peau à une exposition au soleil quel que soit son phototype de peau selon l’échelle de FITZPATRICK. Un bon gommage du corps  et du visage avant l’exposition au soleil vous permet d’éliminer les impuretés, les petites peaux mortes et unifiera votre grain de peau et ainsi vous bénéficieriez d’un bronzage uniforme et homogène. Il existe pléthore de produits de gommage mais voici l’astuce du petit pharmacien :

Fabriquer votre propre gommage avec de cristaux de gros sels + huile : prendre un verre de gros sel et 5 cuillères à soupe d’huile (type huile d’olive) dans un saladier. Écraser, avec un pilon, les cristaux pour faire comme une pâte. Sur peau sèche, appliquer avec un gant de toilette votre mixture et masser de façon circulaire. Insister sur les zones des articulations, où la peau est la plus épaisse. Puis rincez-vous abondamment. Vous pouvez utiliser ce type de gommage régulièrement dans l’année sans aucun problème.

 

–        S’hydrater dès le matin sous la douche : et oui l’été on se dénude et du coup certaines zones de la peau sont exposées et pour éviter leur dessèchement une solution, les soins lavants hydratants type

  • Trixera® d’Avène
  • Lipikar syndet® de la Roche-Posay

Ces soins permettent d’hydrater l’épiderme et donc de préparer la peau à  une exposition au soleil.

–        Se protéger au soleil :  Une règle d’or : préférer les  produits solaires ne contenant pas de parfum car les risques de réactions sont importants au soleil.
Le petit pharmacien ne peut que vous recommander d’acheter vos produits solaires dans une pharmacie car ces derniers sont des produits testés selon des contrôles dermatologiques stricts, sont hypo-allergéniques et de plus, vous bénéficiez d’un conseil avisé de professionnel de santé ce qui n’est pas un luxe car c’est de votre peau que l’on parle !

et oui on le dira jamais assez il faut se protéger mais ce protéger utile. Oui utile car le dilemme est là on veut se protéger mais on aimerait bien aussi avoir une peau dorée J Dans ce cadre une solution :

  • utiliser en début d’exposition des produits d’indice 50 et après quelques jours vous pourrez passer à des produits d’indice 30 et en fin de séjour, des produits d’indice 20. N’utiliser pas les produits inférieurs en indice car il sont photosensibilisant et contrairement aux idées reçues ne vous ferons pas un bronzage doré mais vous ressemblerez vite à un petit poulet grillée ou à un luciole J.

Les crèmes recommandés par le petit pharmaciens sont :

  • La gamme Anthélios® de la Roche Posay
  • La gamme Solaire d’Avène
  • Privilégier deux types de produit, un spécifique pour le visage et un spécifique pour le corps. Cela est plus adapté.
  • Appliquer toutes les deux heures vos produits solaires et renforcer l’application à toutes les heures si vous vous baignez régulièrement.
  • Pour les enfants qui ont tendance à rester dans l’eau, mettez leur un petit tee-shirt en coton sur le torse et un chapeau
  • Ne vous exposez pas directement au soleil. Sous un parasol, vous bronzez !!! Ce n’est pas une blague ! Malgré tout si vous adorez lézarder au soleil alors faites-le mais pas plus de 30 minutes et alternez phase à l’ombre, à l’eau et exposer allongée au soleil.
  • Ne vous exposez pas entre 11h et 16h, cela ne sert à rien sauf à faire un concours de coup de soleil et de brulures J. Pendant cette période privilégiez un déjeuner sous l’ombre d’un platane ou d’un murier et une petite sieste réparatrice. C’est tout aussi agréable et surtout cela reposera votre corps et votre peau.
  • Vous pouvez également vous parez de votre plus beau chapeau de paille

 

 

– S’hydrater après le soleil : ça c’est le meilleur des alliés pour parfaire votre bronzage durant vos vacances et pour le prolonger après les vacances. Là aussi, il faut adapter les produits en fonction des zones. Une crème pour le visage et une crème pour le corps.

  • Dans les crèmes pour les corps recommandés par le petit pharmacien, il y a :
    • ATODERM® de Bioderma après soleil
    • Avene après soleil
    • Posthélios® de la Roche Posay

Ce sont des produits assez hydratant avec une texture fraiche et apaisante

  • Pour le visage des crèmes comme
    • Advance Fillers PEAUX SÈCHES® de TEOSYAL car elle contient une haute concentration en acide hyaluronique et en huile jojoba.
    • Hydréane® de la Roche Posay
    • Hydrance® d’Avène
  • Ne pas hésiter à appliquer sa crème après soleil, après sa douche et avant de se coucher en couche épaisse notamment pour le visage.

Et voilà, vous êtes fin prêts pour passer l’été avec le soleil et faire râler vos collègues et amis avec une belle peau magnifiée, dorée à souhait ! TOUT CELA EN TOUTE SÉCURITÉ BIEN SUR !!

Dernière astuce avant de vous quitter, n’oubliez pas d’acheter des gélules solaires à votre retour de vacances car ces dernières vous permettrons de prolonger ce teint radieux que vous avez et cela quel que soit le phototype de votre peau !

 

Les Régimes de l’été

Ça y est l’été est là !

Panique à bord car dans moins d’une semaine vous devrez vous mettre en maillot de bain et vous chercher le régime miracle qui va vous faire perdre quelques kilos rapidement !!!

STOP arrêtez tout !!! Ce n’est pas la meilleure des choses à faire, bien au contraire, c’est à proscrire et le petit pharmacien va vous expliquer pourquoi.

Deux points essentiels :

  • Premier point : l’été on ne peut pas maigrir. En effet, le corps constitué à 90 % d’eau est en permanence déshydraté donc il va stocker l’eau potentiellement « manquante ».
    D’autre part, vues les températures, la circulation sanguine se fait moins bien d’où cette excès de sudation, et pour les femmes cette sensation de jambes lourdes.
  • Deuxième point : faire une régime express type hyper-protéiné ( le seul qui peut vous faire perdre 3 kg en moyenne en quelques jours) vous fera reprendre, dès que vous serez en vacances, le double en moins de quinze jours. Vous allez changer radicalement votre alimentation et vos habitudes de vie. Et surtout vous céderez à la tentation des apéros, glaces et au « petit » rosé bien frais :-). Selon les statistiques 97% des personnes souhaitent profiter des vacances et ne pas se priver (Source Ipsos).

Alors quoi faire ? La solution est de limiter la « casse » pendant les vacances et surtout préparer son corps à faire un régime à la rentrée. Et oui pour être belle ou beau en maillot de bain et perdre les kilos superflus il fallait s’y prendre un an avant.

Pourquoi me direz-vous ? et bien tout simplement car selon la chronobiologie, la meilleure période pour faire une régime est d’Octobre à Mars, avec ensuite la phase de stabilisation (phase importante et souvent oubliée ou tronquée) d’Avril à Juillet.

Voici les quelques astuces du petit pharmacien pour limiter la « casse » pendant les vacances :

–        Toujours manger des protéines et oui je sais c’est basique mais l’été on a tendance à ne manger que des légumes ou des crudités qui sont gorgés d’eau et déstabilisent votre transit.

Oui les légumes et crudités sont importants mais à trop en manger vous aller prendre du poids! Et OUI, l’alimentation doit rester équilibrée. Privilégiez les fruits de mer, les parilladas (grillades de poissons) ou les viandes au barbecue (mais attention pas plus d’une viande au barbecue par jour cf. benzopyrènes issus de la carbonisation des aliments)

–        Privilégier l’eau avec quelques gouttes d’antésite ou quelques gouttes d’un citron pressé fraichement pour vous désaltérer, et mieux digérer (car bouleversement de vos habitudes de vie et donc de votre transit). Buvez régulièrement un verre toutes les heures, même si vous n’avez pas soif !!! Cela est important. Cette régulation toutes les heures permet une réhydratation en douceur.

–        L’hypersudation, l’exposition au soleil, le changement d’alimentation, provoque une fuite des oligo éléments, vitamines et sels minéraux. Il est donc important de palier à cela.  L’idéal :

  • Vitamine C (ex : Forté pharma energie prolong activ®, Vit C à libération retard) ou un jus d’orange pressé sans sucre tous les matins
  • Des anti-oxydants (type ferment de grenade Granaprosan® du Dr jacob, ou Oxybiane® de Pileje) ou deux verres par jour de jus de grenade (100 % pur jus) sera votre allié anti-oxydant
  • Tous les soirs avant de se coucher une tisane à base de bouleau ou de prêle pour améliorer la circulation sanguine et limiter les oedèmes. Si vous n’êtes pas tisane alors 2 comprimés trois fois par jour de BOP® (comprimé contenant des extraits de bouleau + olivier)

–        Au niveau de l’alimentation rajouter le sel uniquement au moment de servir le plat et pas au niveau de la préparation ou de la cuisson, cela permettra de réduire votre consommation en sel et donc de réduire la rétention d’eau

–        Pour vos apéros qui seront nombreux durant vos vacances, privilégiez

  • les « dips » (légumes fraichement coupés et crus) avec des sauces à bases de fromage blanc + ciboulette ou autres aromates,
  • des dés de melon ou pastèque
  • les petites brochettes type : crevettes + tomates + feta,
  • les fruits de mer (couteaux, tellines, bulots, moules…..)
  • des petits dés d’omelettes /jambon blanc ou omelette nature.
  • Au niveau des boissons, il est préférable de privilégier le vin (blanc ou rosé) plutôt que des cocktails souvent très sucrés et avec un taux d’alcool élevé.

–        Un point majeur car souvent apprécié en vacances : le grignotage ! A bannir complétement !!

Si vous n’avez pas faim alors fractionner vos repas en 5 petits encas, si vous le souhaitez. mais surtout resté équilibré dans vos repas. Ne vous dites pas à tort, je mange léger le midi car ce soir j’ai fiesta, c’est le meilleur moyen de prendre du poids rapidement J

La journée idéale pour votre alimentation pourrait être la suivante :

MATIN

–        Boisson chaude (thé, café ou chocolat chaud)

–        Un verre de jus d’orange pressé

–        Une belle tartine de pain avec beurre ou confiture

MIDI

–        Apéro avec un verre de vin rosé + des petits dips

–        Une parillada de poisson

–        Un morceau de pain au son avec de la feta ou un fromage de chevre

APRÈS MIDI

–        Un petit sorbet ou un granité citron ( fait maison attention rapide à faire et peu calorique)

SOIR

–        Apéro avec des fruits de mers + deux verres de vins blancs

–        Une viande au barbecue + légumes cuits

–        Une salade de fruits frais sans sucre

Voici les quelques conseils du petit pharmacien pour que votre été soit des plus agréables et surtout on se retrouve en septembre pour les conseils pour une régime équilibré et surtout une perte de poids durable.

Lisez notre prochain article cette semaine sur comment se protéger pour un bronzage sûr.

PS : La consommation d’alcool s’entend, bien entendu, avec modération.

Crèmes Solaires: Où, Quand, Comment?

Le soleil arrive! Vite le bon réflexe de la crème solaire…

Où mettre le produit?

Dès le matin, il est important de l’utiliser en couche mince sur les zones potentiellement exposées: visage, épaules, mains, décolleté, et même les pieds.

Quand mettre le produit?

L’application du produit solaire doit être renouvelée toute les heures et demi, dès les premiers rayons de soleil.

Comment choisir un bon produit solaire?

Vous devez choisir un produit qui vous plaise (odeur, texture, couleur, aspect,…). un produit qui vous plait, est un produit qui sera utilisé.

Les indices de protection solaire sont généralement défini par le terme SPF (pour Sun Protector Factor) correspondant à un indice de protection (IP) de la peau vis à vis des UV (Ultra Violet).

On distingue les UV-A et les UV-B.
Classiquement, on définit les

  • UV-B responsables des coups de soleil
  • UV-A responsables du vieillissement cutané
  • les UV-A et UV-B responsables des cancers de la peau (à forte dose)

Un IP de 30 correspond à une protection de 97% des UV.
Un IP de 50 correspond à une protection de 98% des UV.

Quelque soit votre peau, privilégier des indices élevés pour éviter au maximum les coups de soleils.