A quels seins se vouer?

Et voilà vous êtes  en vacances !!!

Vous commencez à bien vous détendre, le soleil est au rendez-vous, la température vous chauffe le cœur et l’âme, mais seulement une chose vous gêne…

Partout autour de vous des décolletés plongeants… Malheureusement pour vous, « petite poitrine oblige », une frustration grandit !!!
De surcroit, quand vous voyez votre partenaire détourner ses yeux dès qu’une fille avec une belle poitrine passe devant lui :-).

L’hiver on vit avec, mais dès qu’arrive la chaleur votre complexe reprend et en plus les vitrines des boutiques vous agressent avec leurs petites robes bandeaux etc…
Alors un sujet, réccurent des magazines féminins, vous revient en tête : « et si je me faisais augmenter le volume de ma poitrine ?»… « Histoire d’arrêter de complexer et d’être mieux dans ma peau. »

En tout premier lieu, il est important de savoir que quelque que soient les solutions évoquées ici, les actes esthétiques visant à l’augmentation mammaire n’en sont pas moins des actes chirurgicaux et le « post-opératoire » est important, contraignant, long et souvent douloureux.

Ainsi donc, voici les techniques disponibles aujourd’hui pour une augmentation mammaire :

–        Les injections d’acide hyaluronique

–        Les implants mammaires

–        L’injection de graisse auto-immune

–        Les cosmétiques

Nous abordons, tout de suite, les injections d’acide hyaluronique. Produit de plus en plus utilisé pour le comblement de rides sur le visage. Un seul produit (Macrolane de la société QMED) a obtenu l’autorisation de mise sur le marché pour des indications de comblements et d’augmentations au niveau du corps et des seins. Seulement depuis septembre 2011,  son utilisation a été interdite en France, dans la zone de la poitrine. Les autorités de santé (ANSM) ont estimé que ce produit pouvait jouer un role de perturbateur à l’imagerie et à la palpation lors d’investigation et de dépistage de pathologies mammaires (tumeur, kystes,…).

Ensuite, La technique la plus ancienne et la plus connue est celle : des implants mammaires.
Et oui depuis le début des années 70, les implants mammaires existent !!!
Mais rassurez-vous, les techniques et les implants ont évolué constamment, et notamment depuis les années 2000. Désormais, le galbe de la poitrine après opération est plus naturel et les formes d’implants sont totalement adaptées à votre morphologie.
Classiquement, on définit deux types d’implants mammaires :

  • les rondes et
  • les anatomiques.

Les rondes vous ferons une poitrine d’adolescente, assez haute et comme l’indique le nom sont rondes.
Les anatomiques ont une forme profilée qui s’adapte à la morphologie de la femme. Ainsi, vous aurez des seins en forme de poire en laissant une poitrine plus naturelle avec un galbe progressif. Les opérations avec ce type de prothèses restent minoritaires (représente 15 % des opérations) et ce pour deux raisons : la demande des patientes et la technique d’implantation qui est plus technique.

Ces implants peuvent avoir deux types de textures :

  • lisses,
  • dites « texturées »

Selon l’analyse des publications et du retour des cas de matériovigilance, les prothèses ayant une surface lisse présenteraient moins de risques d’effets secondaires.

En troisième point, après la texture et la forme, il y a « le toucher ».
Et oui cela est considérer comme important pour le choix d’une prothèse mammaire !!!
il faut penser aussi à cela 🙂 !
Deux  solutions, soit les implants pré-remplis de gel de silicone, soit les implants gonflables (que l’on remplit lors de l’opération avec du sérum physiologique).
Les implants en gel de silicone jusqu’en 2000 étaient ceux que l’on implantait systématiquement, en France. Désormais sont arrivés sur le marché, les implants gonflables. Ces derniers présentent un côté pratique car le chirurgien adapte le volume lors d’intervention. De plus, ces implants sont utilisés préférentiellement pour des poitrines étroites.
Les implants en gels de silicone selon les fabricants sont plus résistants (mais à ce jour rien n’est prouvé sur la durabilité car cela dépend des facteurs intrinsèques et extrinsèques)

Enfin le volume, il est primordial d’avoir des implants adaptés à votre morphologie !!!
Oubliez les conseils de votre conjoint (ou de votre entourage) et écoutez plutôt les conseils de votre chirurgien esthétique. Lui seul sait quel volume est le mieux adapté à votre morphologie.
On n’y pense pas assez mais il faut les supporter et beaucoup de patientes se retrouvent avec des douleurs dorsales après opération car le volume était trop important.

L’injection de graisse auto-immune est de plus en plus utilisée !
Alors qu’est-ce que c’est ?
Le but est simple on prélève votre graisse sur une zone précise de votre corps, elle est « filtrée » et réinjectée dans votre poitrine. Le deux en un vous me direz ! Et oui c’est presque cela, car on pratique une liposuccion au niveau de votre culotte de cheval / cuisses ou une abdominoplastie et dans la même opération vous vous retrouvez avec une belle poitrine. Le hic, c’est  le suivi post-opératoire qui est plus long par rapport à une opération avec implants mammaires. La durabilité de l’effet est par ailleurs moindre au niveau de la poitrine,  en moyenne cela dure 5-7ans (dépend du volume injectée). Le coté plus c’est que vous n’avez plus de cellulite ou un ventre plat + une belle poitrine, le deux en un assuré. Mais encore une fois le post-opératoire est lourd.

Les cosmétiques spécifiques pour la poitrine sont assez nombreux, mais attention aux crèmes miracles. Ne vous attendez pas à gagner un bonnet… Ce sont des crèmes destinées à l’hydratation et au raffermissement. Raffermissement renforcé par le massage qui va avec.

Enfin , heureusement certains fabricants de maillots de bain ou de sous-vêtements ont pensé à vous pour faire de votre petite poitrine un joli décolleté. Cela vous permettra peut-être de vous sentir mieux avec votre corps, le temps de la saison, si vous n’êtes pas encore prête à vous faire opérer 🙂

N’hésitez pas à poser des questions  précises sur votre cas au petit pharmacien car il est là aussi pour vous aider et vous conseiller autant que faire se peut dans ce choix. N’oubliez pas que le petit pharmacien à un rôle d’information mais avant tout de conseil.

IL ATTEND VOS QUESTIONS ET VOS COMMENTAIRES!

Le petit pharmacien est à votre écoute et adapte les articles en fonction des demandes des lecteurs donc si vous souhaitez que le petit pharmacien aborde un sujet précis, faites lui en part 🙂 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s